Torres Del Paine

April 20, 2013  •  Leave a Comment
 

Les Spectacles II

Torres del Paine est un parc situé en Patagonie un nord de Puerto Natales, une petite ville Chiliene qui vie maintenant du tourisme. Le parc porte le noms de ses trois tours, des pics vertigineux qui chapeaute un petit lac turquoise. Le bassin est alimenté par le glacier à peine quelques dizaine de mètres plus haut.

Le trois Avril me voila partit à Torres Del Paine avec Guillaume Blanchard, un ingénieur opticien de l'ESO et aussi passionné par la photographie. C'était la première foi que j'ai pu dédier une semaine entière à la photo dans cet endroit magique. Nous sommes partit avec nos sac à dos bien lourd de matériel, avec un peu de courage et beaucoup d'envies. Je me suis souvent senti frustré en parcourant les paysages Chilien, avec mes acolytes favoris, de ne pas pouvoir prendre mon temps pour attendre le bon moment la bonne lumière, le bon feeling. Cette foie-la nous partagions avec Guillaume les même objectifs.

J'essayes de montrer dans cet album la beauté et la diversité de l'endroit. Vous n'y verrez pas les fameuses Torres, couvertes de nuages neigeux, pudiques devant nos objectifs presque tout le temps. Vous ne manquerez pas de les trouver partout sur le web. Nous avons pas été très chanceux sur les levés et couchés de soleil, malgré nos tentatives journalière la lumière flamboyante nous à manqué souvent mais pas tout le temps. En plus des paysages j'essayes de montrer se qui m'a marqué dans le parc, notamment ces forêts superbes est torturées.

Pour le cotés technique toutes ces photos ont été prise avec le Nikon D600 le 14-24 f/2.8 ou le 24-70 f/2.8

Les Couleurs

Les Couleurs

Lorsque on arrive dans le parc le première chose qui marque sont ces surprenantes montagnes à porté de vue et c'est ce qui attire les nombreux, nombreux visiteurs. Pourtant, la forêt ne manque pas de surprendre lorsque on prend le temps de la contempler, de la sentir ou de la toucher.

Le beau temps n'était pas au rendez-vous ce jour la. Notre but premier était de se lever dans la nuit de notre campement pour aller prendre les tours rouges du matin, deux heures de marche plus loin. Mais la forte pluie nous a retenue dans nos duvet secs (et chaud).

Nous sommes monté quand même en prenant notre temps dans la forêt dont le vert le jaune et le rouge de l'automne semblaient s'entendre pour former une peinture d'impressionniste.

Les Ombres

Les Ombres

En montant vers les tours, le temps c'est encore durci, les montagnes maintenant recouvertes de brume se devinaient à peine, seules leurs ombres sur plusieurs plans arrivaient à faire surface. Et toujours en premier plan cette forêts d'automne et ses arbres torturés. Cette photo me fait penser à un décors Chinois, surement que le jeux d'ombre des montagnes y est pour quelque chose.

Les Saisons

Les Saisons

Parfois dans une seule journée, dans le parc de Torres Del Paine, on peut vivre plusieurs saisons. L'automne était quelques mètres plus bas, le printemps voir l'été nous attendait aux pieds des montagnes (avec une bière fraiche). Mais nous voila en hiver, la neige offre à cette photo un dégradé de blancheur sur la forêt automnale. La photo loin d'être techniquement parfaite est un peu unique et me plonge dans la nostalgie de mes paysages alpins.

Les courbes

Les courbes

Le temps capricieux laisse ses marques sur tout le parc. Ici une coulée de boue ou de neige a coupé la forêt d'un trait. Et les arbres sont courbés par le vent qui descend de la vallée. J'aime bien dans cette photo le contraste entre Guillaume bien vertical pour prendre son cliché et les arbres penchés par le vent.

Les dorures

Les dorures

La chaine de montagne sur la gauche est Los Cuernos. J'adores ce massif volcanique creusé par l'érosion. Une roche noire plus dure chapeaute la montagne pour lui donner un aspect bicolore. La neige saupoudrée la veille rajoute aux montagnes un contraste saisissant.
Et bien sur c'est la lumière du soleil couchant qui frappe la falaise sur le droite et lui donne cet aspect dorée.
Nous sommes monté sur un petit sommet, le mirador des condors, pour y attendre le couché de soleil. Mais la haut nous étions pas seuls, un fort vent presque coutumier à Torres nous tenait compagnie. Il nous coupait parfois le souffle et compliquait la prise d'images nettes.

Les Mouvements

Les Mouvements

À la tombé de cette nuit là le ciel chargé ne nous a pas offert de lumière spectaculaire. Mais le vent jouait avec les arbres une danse tourmenté. Au pied des arbres le calme plat sur nos tantes, huit mètres plus haut le vent déchaînait le sommet de la forêt.

J'ai mit mon boîtier sur le trépieds, j'ai visé la cime et fait une pose de quelques seconde pour essayé de photographier le mouvement frénétique des arbres. La photo est intéressante mais elle aurait été certainement plus démente avec un ciel dégagé.

Les Crépuscules

Les Crépuscules

À Peine le soleil pas encore levé que nous nous sommes mit en route vers la vallée Française qui s'ouvrait de notre campement. Mais avant ,nous avons fait un détours vers la rivière, les lampes frontales au front. Le crépuscule commençait juste à monter lorsque nous avons commencé nos photos. J'ai voulu celle-la comme une tranche de gâteau, une tranche de rivière, une tranche do forêt et enfin la cerise: Los Cuernos allumé par les lumières du soleil pas encore sortit de l'horizon.

Cette photo est une pose de trente secondes avec une focale de 14mm, elle est certainement "exagérée" mais je sais qu'elle peut plaire même si elle n'est pas ma favorite. L'éclairement des arbres vient de ma lampe de poche dont j'ai fait glissé le faisceau sur la forêt.

Les Rougeurs

Les Rougeurs

Que serait des photos de levé ou couché de soleil sans le rouge dans les nuages. Le soleil se levait derrière Los Cuernos, un rayon de soleil est apparue aussi vite qu'il est venu. Il a partagé le ciel en deux, le cotés rouge et le cotés bleu.
J'ai hésité à mètre cette photo qui n'est ni artistiquement ni techniquement sensationnelle, mais elle reflète une de ces choses que la nature parfois nous offre sans rien demander.

Les Lumières

Les Lumières

Ce matin la la neige avait encore saupoudré la montagne Paine Grande. Nous avion repéré ce flanc de colline ou la forêt rousse devance la rocaille. Il nous fallait juste un peu de lumière pour rendre la scène plus expressive. Au petit matin nous avons attendu les rayons propices mais je l'avoue je n'avais pas grand espoir puis et boom des petits spot ont allumés la colline pendant quelques minutes. Juste assez pour appuyer sur la gâchette.

Les Confusions

Les Confusions

Un spectacle étonant, en tout cas pour un européen, la rencontre entre une forêt d'automne feuillus et un glacier, à deux pas l'un de l'autre ! Une étrange atmosphère se dégage de ce glacier grandiose qui s'écoule dans la vallée Française. Fréquemment une avalanche ou un block de glace se décrochait dans un grand boom qui ressemblait à du tonnerre.

Les Perspectives

Les Perspectives

Un peu plus tard dans la journée, toujours dans la vallée française, la belle lumière du matin n'était plus la mais le spectacle continue. Los Cuernos qui me fascine est encore en fond. Cette forêt torturé toujours pleine d'histoire et de mystères se dandine devant nous comme pour protéger les montagnes.

Les Profondeurs

Les Profondeurs

Guillaume dans la forêt de la vallée Française avait le sourire aux lèvres et la gâchette photographique facile dans la forêt tordue. En marchand j'ai vue cette douche de lumière qui tombait juste sur lui et ces feuilles jaunes dans le fond, le cliché était plus un reflex qu'autre chose.

Les Souffrances

Les Souffrances

Hélas, hélas, Taurres Del Paine à son lot de cicatrices. Les feux de deux ans en arrière ont ravagés une grande partie de l'ouest du parc. Les arbres apparaissent dénudés. Ils sont morts mais il sont toujours la au moins pour quelques temps, pour nous rappeller des Souffrances de Torres.
J'ai su en la prenant que cette photo ne pouvait être que en noir et blanc.

Les questions

Les questions

Guillaume dans la forêt qui n'en ai plus une, un peu de vie au milieu des arbres morts. La végétation prend petit à petit sa place.

Les Forces

Les Forces

En marchant vers un point de vue scénique sur la montagne des Torres Del Paine nous avons traversé une autres des forêts dévasté par les flammes deux ans au paravant.
Nous avons été frappé par cette arbre. Il est mort, ça ne fait, presque, aucun doute ; il ne verra certainement jamais plus de feuilles.
Mais pourtant il est toujours là. Les racines à l'air, moins fier que lors de ses jour heureux, mais toujours debout. Comme un affront à son sort, il veut rester à sa place de bel arbre, au moins pour quelques années encore.
L'écorce se détache laissant à vif son tronc encore orangé qui reflète la lumière du plein jour. Des reflets dorés pour accompagner l'arbre dans ses derniers jours.

Sur ce site web je peux définir les catégories pour chaque photo. Je n'étais pas sur dans quelle catégorie la mètre et finalement je penses la catégorie Artistique / Sculpture va très bien à cet arbre.

Cette photo à été prise avec mon D600 et le 14-24mm f/2.8 à 14mm.

Les Forces II

Les Forces II

Encore cet arbre, brulé mais fier. Cette foi prit de dessous, ces banches accrochent la lumière et contraste avec le ciel presque gris.

Les Surprises

Les Surprises

Parfois on cherche, une lumière, un paysage, un décors. Et puis au détour d'un sentier, en revenant bredouille parce que la lumière n'était pas au rendez-vous, on peut avoir des petites surprises. Cette buse aguia, Aguila Mora en Chilien, était tranquillement posée sur une pierre lorsque nous descendions de notre point de vue favori. Nous avons pu nous faire accepté par l'oiseau et nous approcher très prés, à moins de huit mètres. Cette photo a été prise avec une focale de 70mm, sans cropping.
J'aime bien ce cliché car il montre l'animal dans son contexte avec Los Cuernos en fond.

Juste avant des Condors venant finir leur journée sur la falaise nous ont offert un spectacle en volant autour de nous. En plus des nombreux Guanacos, quelques jours avant nous avions rencontré deux Pumas et sur notre dépare un Huemul (sorte de biche).

Les Éclairages

Les Éclairages

Du vert, du rouge, du jaune et de la neige, encore plusieurs saisons qui se rencontrent sur un même paysage éclairée par le soleil levant.

La Photo n'est pas spécialement spectaculaire mais j'aimes les mélanges de couleurs, les spot de lumière, la texture du lac et du ciel nuageux.

Les Classiques

Les Classiques

Une photo peut être classique d'un reflet de montagne, mais j'aimes bien la ligne courbe du bord de lac. La lumière du matin était déjà trop crue mais éclairait encore Los Cuernos qui se reflétais dans le lac calme (chose rare à Torres ou le vent presque journalier agite les eaux).

Les Blés

Les Blés

Un autre point de vue sur la chaine de montagne ou les blés joue le rôle d'un lac au premier plan. À l'arrière les douches de soleil perce les nuages d'un ciel orageux.

Les Spectacles I

Les Spectacles I

Voila que notre dernier jour arrive avec notre dernier levé du soleil. À présent nous n'avions pas eu de spectacles de lumière sur la chaine de montagne à couper le souffle.

Ce matin la le ciel c'était bien dégagé pendant la nuit et le levé du soleil promettait. Une première vague nous à frappé, très courte elle a rougie les nuages mais la chaine de montagne est restée dans l'ombre, en voici donc la photo. Puis plus rien, nous avons rangé le matériel et nous somme descendue de notre colline. Lorsque une deuxième vague de lumière est venue … sur la photo suivante.

Les Spectacles II

Les Spectacles II

Soudain au levé du soleil après que les nuages tournent au rouge, une deuxième vague de lumière Jaune a éclairé la chaine de montagne et les nuages qui s'y sont accroché.

Les Spectacles III

Les Spectacles III

Le lumière flamboyait encore j'ai changé de focale pour un champ plus large et pour prendre avec Los Cuernos la plage éclairée et un buisson coloré.

Les Spectacles IV

Les Spectacles IV

Et enfin une vue plus large du feu d'artifice sur la Chaine de Tores Del Paine avec ce lac qui peut prendre avec le soleil un bleu profond. Sur ces quatre dernières photos du levé de soleil, j'aurais peut être du en choisir une, mais c'était beaucoup trop dure !

Les Rencontres

Les Rencontres

Sur la route du retour après notre matin doré, un Huemul broutais tranquille au bord du chemin. Nous sommes resté un moment autour de lui de plus en plus prés, ce qui n'avait pas l'air de le déranger. Mais la lumière et le paysage n'était pas au rendez-vous, alors j'ai cherché un endroit ou la photo pourrait se rendre intéressante. Cet arbre m'a servit alors de cadre.
 

Comments

No comments posted.
Loading...

Archive
January February March April May June July August September October November December (1)
January February March April (1) May June July August (1) September (1) October November December
January February March April May June July August September October November December
January February March April May June July August September October November December
January February March April May June July August September October November December
January February March April May June July August September October November December